300317-l-acteur-de-lord-of-war-jared-leto-0x414-3

La Faute

1

  Tout est de ma faute !!!

 Je le savais, que cette Chapka avec ses oreillettes pendantes
me donnait l’air d’un cocker en mal d’amour…
Mais bon, j’avais voulu à tout prix la mettre ce matin
pour aller au boulot. La météo annonçait du froid intense et
je pensais ainsi ne pas prendre de risque!
La médecine avait parlé…je respectais la médecine

 Quand j’ai deviné, derrière moi, les gémissements de
consternation de ma gardienne d’immeuble, j’ai compris
que la journée serait longue et difficile. Dans le métro,
j’avais certainement davantage l’air d’un Inuit perdu loin
de sa banquise que d’un maori extrait d’une pub. pour croisière
dans les mers du sud !

 Mon voisin de wagon faisait mine de consulter son répertoire
pour éviter d’échanger des regards en dessous, jamais très
loin de l’hilarité
Au bureau, ça risquait d’être bien pire…je rasai les murs
lamentablement jusqu’à mon local en souhaitant que nul
ne vienne constater mon allure. Peine perdue!!!

 Trois heures de bocal, trois heures à voir défiler des visages
ahuris, rigolards ou franchement hostiles.
Trois heures de quolibets où il était question du réchauffement
de la planète et des moufles incompatibles avec le clavier
d’ordinateur.

  Enfin, midi sonna au beffroi, libérant les cavalcades
dans les couloirs. Le retour « at home » me sembla
d’une lenteur inexorable. Un carrefour encore et au loin j’aperçus
le cuistot du bistrot italien où j’ai pris mes habitudes :

  » Oh Luigi, come stai ? Ces oreillons? Ca baigne ?
Il m’a installé à une table, a posé la pastasciutta devant moi
et perdu dans ma bulle de fatigue, ce repas m’a un peu apaisé.

1

                                            © ¢asta

 

Publicités